Mais où va le monde..

      Faits divers,

Sous la tourmente du brasier

L'oculaire s'invite,

C'est en souffrance

Que Les bataillons avancent

Sur le front dégagé

Dehors, les combats n'ont cessé

Sous le son de la corne

Le défilé des hommes brisés

De Rome à Babylone

Ondulation brune, ô volupté

S'acharne à dix doigts 

Sous le fer du tranchant

Et dans la  bataille rangée

La belle symphonie

Ou gémit l'innocence

Jérusalem est tombée...

 

  (Extrait de "Promesse d'une Nouvelle Intifadha)    AnTony'M

Ma Muse..

« J'ai écrit pour "Elle »

 

1

A tire-d'aile mon esprit s'envole pour se poser à sa portée

En mon coeur chamboulé, à la fois homme, à la fois enfant, heureux comme je le fus jadis, m'abandonnant sur les terrains de jeu

Elle, belle et sereine, cachée derrière ses lunettes, levant les yeux pour contempler la vie

Je n'en finis plus de l'aimer, son petit air léger, son petit nez...

2

A travers sa forteresse, nul ne passe, seulement quelques gouttes de son magnifique sourire...Si seulement je pouvais lui crier !

Je connais les moindres recoins de ses abîmes, je vais même la chercher là où on ne peut la trouver, dans sa cabane, celle du coeur brisé...

3

Mes yeux coulent cet amour, elle me livre ces quelques mots qui tapissent mon coeur, qui font mon bonheur

Je n'aurais de cesse de l'aimer, même blessé, en exil sur ma planète abandonnée

Comment pourrais-je l'oublier...

4

Il sera bientôt l'heure, l'heure du coucher, je la sens s'approcher, me frôler...

Elle s'initie discrètement, ça lui ressemble tellement

La pluie ce soir ruisselle sur l'ardoisière bleutée

L'amour éternel  se serait posé, là, au beau milieu de tout, de rien

Mon plus beau cadeau son coeur, le temps est devenu éternité...

 

"J'ai semé une graine, elle s'appellera Amalè"

 

                                                                   AnTony'M

Pour une Dame...

                Les couleurs du cœur

Pour le jaune, des crocodiles

Et le rouge à vif

D’un bleu océan

Je perce son coeur

Pour le vert amer

Et du temps qui passe

Ô , pupille marron

Douceur de la bruine

J’ai choisis la nuit

Pour le noir

Dans un gris pâli

Ce sera l’Envie

Et le blanc de l’Ange

Pour toute une vie

 

 

                              AnTony’M 2014/2015

Ma noirceur...

                                 « Les Formes »

Les sons aigus raisonnent comme cent abeilles

L’animal aux nocturnes folles

Les yeux rougis de l’ignorance

Les mille bruits d’une nuit

Vient la pluie qui lave

Aux abois la bête monstrueuse

Elle se noie lentement

Marasme noirâtre, les corbeaux se posent

Et demain, Ô vous qui jugez sans faute

Tous les démons réunis

La flamme piquante du rachis

Sur la longueur d’un jour, d’une nuit

Éveillé d’un monde aveugle 

L’image du mal repu

Applaudissez sombres vainqueurs

Applaudissez la peur

Car la nuit sera vôtre

Le Noir, sa demeure…

 

Extrait ( L’Abysse apprivoisée 2009/2010) AnTony’M

Mon bel amour...

           "Ma Belle Russie"

Vladivostok ma vie...

Elle a eu mille vies, et une nuit aussi

Celle-ci parle de toit

Oui de toi !

Partir pour oublier

Elle aura mille nuits, et une vie aussi

Maintenant il pleut dans son cœur

Et dans ce monde brutal

La petite fille le dit 

Un rêve, c'est un secret

Oui un secret !

Vladivostok s'en va...

Elle a beaucoup pleuré aussi

Quand on tombe, on pleure

Oui elle pleure !

Ma belle Russie...

 

                 Extrait (Les sentiments du Tsar 1997/1998) AnTony'M