Première fois..

        Virginité de l'Hiver                        

Terre des abysses à l'aube blanche

Sur sa peau si pâle en perle de lait 

Sa froideur gourmande et vanillée

 Reflète le miel de sa lumière orangée                      

En instance ,court le frisson d'un inconnu

Son coeur pompe de rouge éclatant

En sa poitrine gorge l'enfant affamé

La brillance de ses yeux étoilés

Comme le Crystal de givre, elle avance en silence

Se mélange en son âme, la noirceur du malin

Quand au petit matin, son offrande rosée

Convulse la jouissance d'une nocturne

Elle retourne au réel glaçant, comme le cygne sur le lac

En fond d'Abimes bleutées, frénésie des feux follets

Le mirage des sens et confuse à jamais...

 

                  (Une nuit amoureuse) AnTony'M

Le résilient...

“Nous habitons un monde interprété par d'autres où il nous faut prendre place.”

 

Boris Cyrulnik:

Les nourritures affectives